DALOA : Le nouveau chef de terre des Galebawans, intronisé.

0 1 281

Le nouveau chef de terre des cinq villages de la tribu Galeba constituée de Gbeuliville, de Lobia, de Labia, de Tagoura et Tazibouo, Marcelin Bouabré Kipré Ibo, a été intronisé le 1er septembre par le Préfet de Préfet de Région, Préfet de Daloa, Bako Digbé Anatole Privat. Il l’a instruit du rôle du chef de terre et de celui du chef du village, en ces mots : « Le chef de terre est l’interface entre le monde vivant et les ancêtres. Quant au chef du village, il représente le président de la République dans sa localité. Il est le représentant de l’administration dans village. Evitez les amalgames dans leurs rôles, fonctions et responsabilités. Je suis heureux  pour le consensus que vous avez eu. Je n’aime pas l’élection du chef de terre au risque de mettre en mal la cohésion sociale, l’entente et l’harmonie entre les habitants entre les clans ». Me Emile Christophe Kossougro Sery, le parrain de cette journée d’intronisation du Chef de terre des Galebawans a rappelé le rôle traditionnel, spirituel et la valeur morale : « Tu vas gérer tous les cinq villages de la tribu Galeba. Fais en sorte que Daloa soit dans la paix, l’entente entre les populations, dans la cohésion sociale. Tu appartiens désormais  aux cinq villages Galebawanws », a-t-il rappelé. Il faut dire que la place publique du village de Tagoura était noire de monde. Le Professeur Séry Bailly a instruit les populations sur l’historique, l’importance morale, ancestrale et physique de la terre « Le grenier a un propriétaire avant  de s’asseoir à l’ombre. La terre est généreuse. Elle a un propriétaire ». A en croire le Professeur Sery Bailly, la gratitude, l’hospitalité et la générosité des chefs de terres, ne doivent pas entacher leurs droits coutumiers, ancestraux et leurs pouvoirs spirituels sur leurs terres. Beaucoup de cadres de Daloa étaient à cette cérémonie. Pour le président Alphonse Djédjé Mady, « il faut restaurer l’histoire. La terre a un propriétaire avant d’y accueillir les frères. Le chef de terre doit veiller sur la paix, la bonne santé et la coexistence pacifique entre les différentes communautés qui vivent sur la parcelle de terre dont il est le garant des us et coutumes. Ce n’est pas de la xénophobie. Certes,  des jeunes vendent aujourd’hui la ‘’terre’’ pour de l’argent ! Mais le chef de terre est incontestable, il  faut les interpeller sur le sens du propriétaire de terre », a-t-il dit. Le Ministre Mamadou Touré a soutenu le chef de terre avec la somme d’un million de francs de la part du premier ministre Gon Coulibaly. « Que la sagesse et l’amour pour tous ceux qui vivent dans la commune de Daloa, soient votre boussole dans tous vos actes que vous poserez. Car, rien de durable ne peut se réaliser sans paix », a déclaré Mamadou Touré. Il était accompagné du Ministre Babo Darret et du Maire Samba Coulibaly.                                                  

Joseph Gbeuly

Lien chic : Generating...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix − 2 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com