Covid-19 : Testée positive, une infirmière enceinte raconte son calvaire

0 433

Elle n’est certainement pas la seule à souffrir atrocement du Covid-19. Mais son cas, atypique, car enceinte de 8 mois, Sedia Marwolo, infirmière à Monrovia, rapporte l’Afp, a failli perdre son bébé.« J‘étais comme en enfer, seule, abandonnée. Etre enceinte et se retrouver dans une unité de soins intensifs pour coronavirus, c’est terrible », a-t-elle confié à l’Afp. Et d’ajouter : « Il n’y avait pas de gynécologue, pas de sage-femme, et pas l‘équipement nécessaire pour suivre mon état de santé ». Quand on sait que la forme la plus sévère du Covid-19 provoque des difficultés à respirer ou l’essoufflement, la sensation d’oppression ou de douleur au niveau de la poitrine et la perte d’élocution ou de motricité, la vie du bébé  ne tenait qu’à un fil. Pis, lorsque la mère refuse de s’alimenter parce qu’effrayée, le risque s’accroit.  « Je me suis alors rendu compte que mon bébé ne bougeait plus dans mon ventre », se souvient-elle

Grâce àune sage-femme employée par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), elle a pu accoucher. Mais son calvaire est loin d’être terminé.   « Je ne me sens plus chez moi. Les gens nous dévisagent, appellent notre maison la maison corona ou se mettent à courir quand je sors de chez moi », raconte-t-elle.

Nissi Anaëlle

Lien chic : Generating...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − onze =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com