Horizontal custom

Côte d’Ivoire : Un observatoire des droits de l’homme trouve « inappropriée » les mesures prises par Alassane Ouattara au profit de Laurent Gbagbo

0 9 645

 

 

Horizontal custom

L’Observatoire ivoirien des droits de l’homme (OIDH) a produit une déclaration relative au discours du président Alassane Ouattara, prononcé à la veille de la célébration du 62è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, dans laquelle il trouve « inappropriée

l’adoption de mesures de grâces sélectives et conditionnelles pour les faits liés à la crise postélectorale de 2010-2011 qui n’emporte aucune démarche collective au niveau national ».

 

« Relativement à la grâce et aux libérations conditionnelles, pour l’OIDH, ces mesures semblent être inappropriées en la forme dans une perspective de “renforcement de la cohésion sociale” tel que défendu par le Chef de l’État » « , lit-on dans cette déclaration signée du secrétaire général de cet observatoire, Éric Semien.

 

 » Eu égard à la gravité des crimes commis de part et d’autres, aux souffrances endurées par l’ensemble des populations ivoiriennes, et surtout à la nécessité impérieuse de paix et de réconciliation nationale, la Côte d’Ivoire devrait aller sur la voie de l’adoption d’une mesure législative d’amnistie générale qui, au lieu de procéder d’un seul acte unilatéral, sera le fruit d’un processus de pardon collectif après que toutes les responsabilités aient été situées sur les cycles de violences politiques », a-t-il suggéré.

 

L’Observatoire recommande au gouvernement ivoirien « une approche holistique de la réconciliation nationale pour tourner définitivement la page des violences politiques et qui puisse rasséréner l’ensemble des ivoiriens.

Aussi, l’OIDH appelle-t-il à davantage de mesures touchant à toutes les couches de la population de manière à permettre à tous les Ivoiriens de faire face dignement à la cherté de la vie.

 

Dans son adresse à la nation du samedi 06 août 2022, veille de la commémoration du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le Président de la république, Son Excellence Alassane Ouattara, a annoncé un ensemble de mesures visant, d’une part, à « atténuer l’impact négatif de l’inflation mondiale sur la cherté de la vie dans notre pays » et d’autre part, à donner un coup d’accélérateur au processus de réconciliation nationale.

 

Sur la réconciliation nationale, Alassane Ouattara a annoncé la signature de deux décrets, l’un accordant la grâce à l’ex-Président de la République Laurent Gbagbo et l’autre la libération conditionnelle à deux anciens chefs militaires.

 

TN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

20 + cinq =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com