Côte d’Ivoire : Un cadre du Pdci conseille une décision radicale à Bédié

0 700

La raison est simple. Dès lors que,  le Rhdp est devenu un parti unifié, dans lequel le Pdci-Rda n’est plus membre statutaire, il faut éviter de semer le doute dans l’esprit des militants, qui confondent à juste titre, un accord politique et un parti unifié. Il serait plus indiqué, que le parti septuagénaire, fasse la part des choses, car son objectif est la reconquête du pouvoir qui est inscrite dans son agenda, un impératif non négociable pour 2020. Il faut laisser les partis signataires du Rhdp, se constituer formellement, afin d’envisager si nous le jugeons utile de rassembler les enfants,  qui se disent enfants du sage de Yakro pour faire un accord politique. À mon humble avis, ce n’est plus nécessaire dans la mesure où, la confiance réciproque n’est plus de mise. Le Pdci-Rda doit prendre ses responsabilités car, son devoir historique au regard de son glorieux passé et de sa relation fusionnelle, avec ce vaillant peuple pacifique, fait de lui un interlocuteur privilégié, donc un acteur majeur qui ne peut pas se comporter comme les autres partis. Son devoir est d’être auprès du peuple, à son écoute, défendre ses aspirations et intérêts pour son mieux-être.
Comment le Pdci-Rda, qui a bâti ce beau pays, qui a su faire le bonheur de ce peuple, et l’a hissé dans le concert des nations, peut-il encore accompagner ce régime dictatorial ? Quel est l’intérêt du peuple dans l’agissement de ce régime égocentrique ? Se tromper est pardonnable, mais y persister ne l’est plus. C’est pourquoi, le Président Bédié et son parti doivent, aller dans le sens du peuple pour préserver les intérêts de celui-ci, selon l’esprit et la lettre de l’hymne du vieux parti, selon lequel il est fondé pour servir le vaillant peuple Ivoirien. Aujourd’hui, avec les pluies diluviennes qui privent certains de nos concitoyens de toits, y compris des déguerpis qui dorment au pays de Félix Houphouët-Boigny  à la belle étoile dans les cimetières, qui l’eut cru? On se croirait sur une autre planète. Trop, c’est trop, les Ivoiriens attendent beaucoup, sinon tout du Pdci-Rda en l’état actuel des choses, car sa responsabilité devant l’histoire de notre pays est immense. Voilà pourquoi, notre glorieux parti ne doit plus se mettre dans cette nébuleuse sans foi ni cœur,  ni loi, ayant pour seule visée, son repeuplement par des Ivoiriens nouveaux en commençant par casser tout les partis politiques. On sait que ce régime au pouvoir est en conflit permanent avec la loi. Une politique qui n’est pas à visage humain, ne ressemble pas à FHB, donc au Pdci-Rda. Dans un pays donné, il y a des partis qui ont plus de devoirs que d’autres, car le repère et la boussole pour avoir joué un rôle de premier plan et à ce titre, il a des responsabilités énormes. On vient d’apprendre par les médias que Adjoumani persiste dans sa défiance, en voulant créer son parti, appelé : Renouveau Pdci-Rda. C’est dommage que sieur Adjoumani ne sache pas que le nom Pdci-Rda est une marque déposée et qu’on ne peut pas l’utiliser, même en lui associant un préfixe ou suffixe. Il a été sauvé par son ami, car on est prêt à le traduire devant les juridictions nationales et internationales. Il faut nous ressaisir, le peuple nous regarde. Nous n’avons pas le droit de décevoir nos concitoyens, qui attendent beaucoup du parti septuagénaire. Pour  ce  faire, il faut que le Président Bédié se décide à prendre le destin du pays en main, en appelant tous les Ivoiriens amoureux de ce beau pays que ce régime est en train d’aliéner et le détruire sans vergogne, pour sa résilience, en se déclarant candidat des Ivoiriens de manière inclusive. Le Président Bédié sait bien que c’est lui que le Président FHB le père fondateur a choisi pour poursuivre son œuvre, donc dans cette situation, sa responsabilité est grande. Tous le voit, tout l’effort et sacrifices qu’il fait pour maintenir la cohésion, mais en vain. À l’impossible nul n’est tenu, voilà pourquoi ce n’est plus tenable pour nous qui vous supportons de voir toutes ces humiliations qu’on vous inflige, dans votre générosité politique. Il faut que vous choisissiez, des personnes de conviction et de probité irréprochable. Il est important à ce stade de rassembler tous les Ivoiriens, et surtout tous ceux appelés irréductibles qui ont été révoqués pour s’être opposés à l’appel de Daoukro dont les conséquences sont sous nos yeux. Ce n’est plus tenable de voir vous déshonoré par ces ingrats sans cœur, sans foi ni loi qui sont prêts à faire dormir des vivants dans des cimetières ? Quelle bonne alliance peut-on faire avec des gens qui ne sont pas reconnaissants ? Je pense que le bureau politique du Rdr a tranché en vous faisant un deuxième coup d’état à la tête du Rhdp. Tant mieux. La problématique de la Côte-d’Ivoire réside dans les différentes alliances des partis politiques, avec le seul dénominateur commun, le Rdr. Aujourd’hui, ceux qui pensent détenir une échelle de valeurs, du degré des coups d’état. Des mineurs et des majeurs, en jetant la faute sur un camp ou sur l’autre n’a plus de sens, dans la mesure où, ça profite à celui qui œuvre à cet effet, et notre pays nous échappe inexorablement, pour les Ivoiriens nouveaux. C’est ça qui est la vérité. Car d’un petit coup d’état où il n’y a pas mort d’homme, ou un grand, toujours est-il que, c’est un coup d’état et on doit les condamner tous avec fermeté. Pour éviter que ça se répète. À tous les Ivoiriens, lancez l’anathème sur tel ou tel camp en l’état actuel des choses, ne sert qu’à nos adversaires. C’est tirer les leçons de nos erreurs du passé qui doit être notre objectif premier. Il faut  que le Président Bédié arrête toute négociation. Et mette le cap sur 2020, non négociable et voir ceux qui veulent nous y accompagner, dans un deal politique pour un gouvernement d’union et faire de la géopolitique,  comme seul le vieux parti sait le faire,  car c’est lui seul qui en a le code secret. Les Ivoiriens souffrent de la customisation de leur pays, et de son repeuplement programmée qui ne dit pas son nom  par les Ivoiriens nouveaux, mais, qui se dévoile sans vergogne. Il faut mettre en congé du parti ceux qui ont franchi le rubicon dans l’outrecuidance de la défiance innommable. Monsieur le Président ce n’est plus tenable. Nous vrais  militants du Pdci-Rda ne supportons plus qu’on vous humilie par ces nombreuses défiances. Nous vous encourageons de tenir bon,  et vous félicitons de continuer sur cette lancée pour montrer à ceux qui ne sont pas encore convaincus, que la politique c’est un art et pas un jeu d’enfants.
La Côte-d’Ivoire  entière est prête, Président Bédié, dites seulement  un mot, le oui ; je suis votre candidat et ce seul petit mot suffit, et toute la Côte d’Ivoire se mettra comme un seul homme derrière vous. Aussi, à mon humble avis, comme c’est encore le Rdr qui vient de vous faire un deuxième coup d’état, après la formation de son gouvernement en débauchant des cadres de notre prestigieux parti, ils convient de conclure que le divorce est consommé,  donc, obligeons-les, avec nos autres frères Ivoiriens, à reconsidérer les élections locales, étant bien entendu que les conditions ne sont pas réunies. Cet enrôlement à la hâte ayant pour seul but la fraude massive constatée, avec la complicité de la Cei, si on y va dans ces conditions, il vont tout rafler prétextant qu’ils sont dans un grand parti unifié, composé du groupement de partis même insignifiants, pour faire croire qu’ils sont majoritaires dans ce pays.  Et nous ne pourrons plus contester leur hégémonie. Il faut éviter qu’ils prennent toutes les Mairies, pour une naturalisation de masse, car c’est leur vision donc leur but. Bloquons  tout, et asseyons-nous,  pour rebattre les cartes. Président Bédié, ne lâchez pas prise,  du moment que vous les avez poussés jusqu’à leur dernier retranchement.  C’est ça de la haute politique, bravos à vous. Ces derniers soubresauts de ce régime dénotent de leur fin imminente. Comme c’est un régime qui n’aime pas l’adversité, ni la contradiction, il met les Imams en prison et sort Amadou Soumahoro du gouvernement après sa sortie où il a dit,  qu’un candidat Pdci en 2020 ne pose problème à personne. Fiers Ivoiriens, le pays nous appelle, soyons unis dans un sursaut national, sans chapelle politique, mais dans l’intérêt suprême de notre pays, œuvrons pour libérer notre chère Côte-d’Ivoire, en proie à son aliénation pour son repeuplement facile. Donc, si nous avons, dans la paix, ramené la liberté, notre devoir sera d’être un modèle, de l’espérance promise à l’humanité, en forgeant unis dans la foi nouvelle, la patrie de la vraie fraternité. Longue vie au Pdci-Rda. Vive la Côte-d’Ivoire réconciliée et unie pour toujours grâce à une mise en place d’une politique de l’ensemble des Ivoiriens. La politique ne doit pas nous diviser. L’intérêt collectif doit toujours primer sur toute autre considération. Merci fiers ivoiriens de votre compréhension. Nous n’avons que ce seul pays,  qu’on doit préserver et léguer à nos progénitures comme l’ont fait pour nous nos parents. C’est ce que nous ne devrions pas perdre de vue.

 

Pour  le comité de veille.

Nestor Koffi 

Membre du bureau politique du Pdci-Rda

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 × 2 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com