Côte d’Ivoire-OUME : Rixe entre Gouro et Baoulé à Dougbafla, 1 mort

0 1 358

Il flotte depuis le samedi 22 février 2020 un air de bagarre communautaire dans la localité villageoise de Dougbafla, dans la commune d’OUME (Centre-Ouest).  Tout est parti d’un malheureux incident.  Selon les informations recueillies auprès de sources sur place, un jeune Gouro, qui se nommerait  N’Gatta Kouassi Brice, et qui aurait levé suffisamment le coude, a débarqué à une fête qui se déroulait dans une cour Baoulé, non loin du domaine de l’ancien chef dudit village. Selon les personnes présentes, le jeune  aurait commencé à perturber la cérémonie. Non contents, des organisateurs  s’en seraient violemment pris à lui, le rouant de coups de poings et de pieds. Coups, à la suite desquels, il décède. La nouvelle de ce décès a créé la panique chez les Baoulé qui auraient fui le village. En colère, les jeunes Gouro auraient saccagé l’habitation où les faits se sont produits. Un peu plus loin, un cantonnement baoulé, sur l’ancien axe Dougbafla-Oumé,  est pris d’assaut et incendié. C’est au moment où les jeunes Gouro étaient sur le point de s’en prendre à un camp de prière des Baoulé, sur l’axe Dougbafla-Gabia, Route Oumé-Hiré, que la police et la gendarmerie, certainement alertées, sont promptement intervenues, pour procéder à l’arrestation et à la détention de 2 jeunes Gouro, les autres ayant filé, à la vue des corps habillés. Lesquels jeunes ont fini par être libérés après des négociations entre  les autorités villageoises et la police, histoire de calmer les choses. La police aurait « cueilli » vers Tabou (Sud-Ouest), le jeune baoulé qui, de l’avis des siens, aurait donné le coup fatal. Il serait détenu à Oumé. Un calme précaire régnerait sur le village. « On ne sait pas ce qui va se passer à l’enterrement, mais pour l’heure, tout est calme » confie l’une de nos sources.

Léniféré Soro

Lien chic : Generating...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix − neuf =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com