Côte d’Ivoire : L’enrôlement à la Couverture Maladie Universelle (CMU) devient obligatoire

0 929

Un décret rendant obligatoire l’accès à certains services de l’Etat, aux emplois publics et privés, à la production de la preuve de l’enrôlement à la Couverture maladie universelle (CMU) a été signé, lors d’un conseil des ministres qui s’est tenu, mercredi 28 septembre 2022 au palais présidentiel à Abidjan Plateau, sous la présidence du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

 

Horizontal custom

Selon le porte-parole du Gouvernement, Amadou Coulibaly, la preuve de l’enrôlement à la CMU à savoir, la carte d’assuré de la CMU, à défaut, le récépissé d’enrôlement ou l’attestation de droit délivré par la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) doit être présentée par chaque citoyen pour plusieurs opérations.

 

Il s’agit notamment du retrait du passeport et du permis de conduire, de l’inscription aux examens et concours d’entrée à la fonction publique, à la police, à la gendarmerie et dans l’armée ainsi que l’inscription des étudiants dans les universités et grandes écoles publiques et privées et des élèves âgés de plus de 16 ans dans les lycées, collèges et établissements d’enseignement technique et professionnels qu’ils soient publics ou privés.

 

Les opérations concernent également le recrutement dans le secteur public et parapublics, dans le secteur privé, l’accès aux programmes sociaux et aux programmes de soutien à l’emploi et aux activités génératrices de revenus financés par l’Etat.

 

Cette mesure vise à garantir le déploiement complet du système obligatoire de couverture du risque maladie qu’organise la CMU au profit des populations vivant en Côte d’Ivoire, selon le porte-parole.

 

Avec ce décret, la Côte d’Ivoire vient de franchir le pas en rendant obligatoire la Couverture Maladie Universelle.

Le caractère obligatoire du dispositif impose à tous les Ivoiriens vivant en Côte d’Ivoire de se faire enregistrer dans les centres d’enrôlement déployés sur l’ensemble du territoire national et de retirer leur carte.

 

Les personnes relevant du régime contributif doivent s’acquitter d’une cotisation mensuelle de 1 000 F CFA. Un prélèvement à la source sera fait aux personnes, notamment les fonctionnaires et agents de l’Etat et aux travailleurs dans le privé. Celles qui ne sont pas dans cette catégorie procèderont par versement en ligne.

 

TN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

14 + deux =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com