Côte d’Ivoire/Crise FIF-G42 : La FIFA fait des précisions

0 943

Monsieur le président de la Fédération Ivoirienne de Football,

Monsieur le représentant du groupe 42+,

Dans un souci de trouver une solution à la situation de conflit qui prévaut au sein de la famille du
football ivoirien, la FIFA a, en date du 11 Janvier, envoyé à Abidjan son directeur des associations membres et développement pour l’Afrique et les Caraïbes. Ce dernier y a rencontré toutes les parties
prenantes pour s’imprégner de la réalité du terrain.

Après cette visite, et en tenant compte des arguments avancés par les uns et les autres, il nous a
semblé indispensable d’organiser une rencontre au siège de la FIFA, à Zurich pour continuer la discussion avec nos organes spécialisés, et ce dans le but de permettre à tous de comprendre leur intérêt à trouver une solution librement consentie et conforme à la réglementation applicable.

Concernant la séance qui s’est tenue au siège de la FIFA à Zurich le 20 mars 2018, dans un souci de
rétablir la réalité des faits présentés de façon non conforme par certains médias, la FIFA tient à
préciser ce qui suit :

* la réunion a bel et bien eu lieu et les représentants de chaque groupe se sont réunis séparément avec les représentants de la FIFA. Ces réunions, qui ont débuté vers 10h00 et ont pris fin à 16h00, ont permis aux représentants de la FIFA d’enregistrer les points de vue des parties prenantes.

* au terme de ces réunions chaque groupe a campé sur sa position, de sorte qu’il n’a pas été
possible de concilier les positions des deux camps ;

* le médiateur FIFA/CAF, Monsieur Jacques Anouma, a été convié à cette réunion non pas en
tant que médiateur mais en tant que soutien à la FIFA, pour pouvoir la renseigner sur l’évolution de la situation après le départ d’Abidjan de l’envoyé de la FIFA ;

* la FIFA regrette que la famille du football ivoirien ressorte de cette rencontre aussi divisée qu’elle y était entrée, mais n’a pour l’heure pris aucune décision. Elle va continuer de suivre de très près la situation en Côte d’Ivoire et s’assurer que le football ivoirien ne soit pas pris en
otage.

En dépit du peu de progrès enregistré dans le règlement du conflit, nous tenons tout de même à vous remercier d’avoir répondu positivement à l’invitation de la FIFA et demandons à chacun des
protagonistes de mettre en avant l’intérêt du football ivoirien pour permettre un retour à la sérénité.

Recevez Messieurs, nos meilleures salutations

FIFA
Fatma Samoura
Secrétaire Générale

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un × quatre =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com