Conflit foncier : le révérend Ediémou ne décolère pas contre un fidèle de son église

0 391

Le révérend Ediémou Blin Jacob, président de l’église du christianisme céleste de côte d’ivoire était ce lundi 21 juin 2021, au palais de justice du plateau à la grande salle du tribunal de première instance pour affaire le concernant. A sa sortie d’audience, il a confié ceci à la presse : «  c’est un fidèle de notre église M. Ahobaut Vincent De Paul qui m’a envoyé ici. Il dit que le terrain sur lequel nous avons bâti notre paroisse  lui appartient. M. Vincent De Paul était l’un de nos fidèles à qui j’ai offert gites et couverts. Pour me remercier il m’envoie en justice. Il était le secrétaire de notre église. A ce titre il était chargé de toutes nos correspondances. Le terrain que nous avons acquis grâce au président Auguste Denise, pour faire l’ACD, il a mis son nom là-dessus. Je lui ai laissé mon logement d’ARRAS  sicogi, appartement 155, escalier T où il vivait avec la nièce du ministre de l’intérieur, Désiré Boni. Il a profité de cette position pour mettre tous les documents à son nom. Il a fini par hypothéquer le terrain à 20 millions de FCFA à la société CCGA dirigée à l’époque par Aziz Thiam. Une famille qui m’a adopté. Grace à cette relation j’ai négocié avec la compagnie. Ils m’ont fait rembourser 10 millions de FCFA. Et la compagnie m’a cédé le terrain. Ahobaut qui a hypothéqué le terrain revient aujourd’hui encore réclamer le même terrain sur lequel nous sommes depuis 1976. C’est lui qui m’a envoyé un huissier. Dieu est Dieu, je suis serein ». L’affaire a été renvoyée au 12 juillet 2021, le temps  pour Ahobaut et ses avocats de fournir les pièces justificatives du droit de propriété sur le terrain.

Tché Bi Tché

tbt552@yahoo.fr  

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

sept − 1 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com