Horizontal custom

Commercialisation du thon : pourquoi les acteurs du secteur du Thon veulent marcher sur le port autonome d’Abidjan

0 1 420

Au cours d’une conférence de presse animée le mercredi 10 août 2022 à Yopougon les acteurs du secteur du faux thon et Samba David, coordinateur national de la Cici, ont dénoncé « un cartel » et un blanchiment d’argent au Port autonome d’Abidjan. Pour ce faire  le coordonnateur des Indignés de Côté d’ivoire, Samba David,  les vendeurs de « garba » (semoule de manioc), les opérateurs  du secteur du faux thon et tous ceux qui veulent lutter contre la vie chère en Côte d’Ivoire, veulent marcher sur le Port autonome d’Abidjan le 20 août 2022. La raison invoquée : l’application du décret du chef d’Etat ivoirien (le décret n°2021-910 du 22 décembre 2021) qui plafonne le prix du faux thon en Côte d’Ivoire. Selon Samba David cette marche sera une procession calme au Port autonome d’Abidjan pour que le faux thon soit vendu à 400 Fcfa aux grossistes, à 600 Fcfa aux semi-grossistes, 650 Fcfa aux détaillants, 850 Fcfa aux consommateurs d’Abidjan et 900 Fcfa à ceux qui sont à plus de 300 km d’Abidjan comme l’indique le décret pris par le président Alassane Ouattara. « Le prix du poisson est entre 1200 Fcfa et 1300 Fcfa sur le marché ici. Ce qui est en porte-à-faux avec le décret du président de la République », s’est indigné Samba David. plusieurs opérateurs économiques du secteur ont participé a cette rencontre.

Horizontal custom

 

 

Renaud D

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

cinq × cinq =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com