Bondoukou/ microfinance : 500 emprunteurs attendus par la Cmec de Bondoukou pour l’exercice 2021

0 816

La caisse  mutuelle d’épargne et de crédit (Cmec) de Bondoukou se fixe pour objectif d‘avoir au moins 250 nouveaux sociétaires pour un dépôt de 626 millions de FCFA  et un volume de prêts de 86. 000. 000 FCFA  où 500 emprunteurs sont attendus pour le présent exercice 2021.  Cela, après un résultat excédentaire de 6.326.612 FCFA au titre de  l’exercice 2020 et avoir octroyé 90.116.000 FCFA de crédits à 316 personnes là où la caisse attendait  246 personnes pour 86 millions de francs prévus. C’est ce qu’on peut retenir  au terme de  l’assemblée générale ordinaire de cette micro- finance. En effet,  Cissé  Batiela, comptable de la Cmec de Bondoukou a redonné le sourire à de nombreux sociétaires qui  craignaient pour  l’état financier de leur caisse en faisant le bilan comptable de cet exercice. Car devait-il indiquer, « la Cmec de Bondoukou a enregistré 45.766.923 FCFA de produits contre 39 .440.311 FCFA de charges soit un excédent financier de 6.326.612 FCFA. »  C’était  récemment  à l’hôtel de ville de  la cité aux mille mosquées  où s’est tenue la  22ème  assemblée générale annuelle de cette caisse mutuelle d’épargne et de crédit  en présence de nombreux sociétaires et invités. En effet, dans un environnement austère à l’épargne  et de l’arrêt de nombreuses activités face aux effets collatéraux liés au Covid 19 qui impacte négativement l’économie  locale,   cette caisse d’épargne et de crédit a remporté le défi de la mobilisation des ressources à travers le recouvrement des crédits et l’instauration de nouveaux produits innovants.  De quoi à rendre très heureux l’ensemble des sociétaires et surtout le  conseil d’administration et  Ouattara Korotoumou sa présidente qui, fait la fierté de toute une caisse avec deux distinctions honorifiques au niveau  national pour son combat contre la pauvreté  en milieu rural. « Nous espérons que chacun de nous contribuera par la sensibilisation, à relever le défi du développement de la région. » A indiqué Amon Kouassi Ernest, secrétaire général  du conseil d’administration au nom de la présidente du conseil d’administration après avoir  salué cette performance. Mais ce réel embelli ne doit pas occulter un mal pernicieux qui ronge cette caisse : « le problème du crédit non remboursé qui gangrène notre structure. C’est vrai, des démarches sont menées par les dirigeants et les agents pour recouvrer ces prêts. Cependant  les fonds que les sociétaires défaillants doivent à la caisse sont encore beaucoup. » A regretté le porte- parole de la  présidente du conseil d’administration. C’est pourquoi, il demandera à « tous les sociétaires d’aider la Cmec de Bondoukou à recouvrer ces fonds pour un meilleur financement des projets. » Devait-il exhorter les sociétaires. A sa suite,  Timité Madjalia, membre du conseil de surveillance de cette  caisse a lancé un appel aux sociétaires afin qu’ensemble, unis et solidaires, cette caisse puisse jouer pleinement son rôle, celui de lutter contre la pauvreté. Aussi, a-t-elle  fait des recommandations  aux responsables de cette caisse en vue de l’atteinte des objectifs assignés dont : « initier une conférence budgétaire chaque trimestre, renforcer les capacités des dirigeants et du personnel, continuer à mener une politique de prospection auprès des populations en vue de faire connaître les nouveaux produits.  Et surtout, continuer et renforcer la politique sociale de lutte contre la pauvreté à l’endroit des jeunes et des femmes, la mobilisation de l’épargne et la recherche de financement extérieur. » A-t-elle indiquée.

Dorcas  Bédiakon  Afriyé

Correspondante  régionale

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 − 2 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com