Bondoukou / Journées de l’Administration Agricole Délocalisée (JAAD) 2021 : Les organisations agricoles s’activent pour sa réussite

0 134

« Résilience du secteur agricole face à la pandémie de la Covid-19 »,  c’est autour de cette thématique que la neuvième édition  des  Journées de l’Administration Agricole Délocalisée (JAAD) vient de s’ouvrir  dans les régions du Gontougo et du Bounkani en cette matinée du  25 novembre 2021 dans le Nord –Est de la Côte d’Ivoire et qui prendra fin le 27 novembre 2021. Des  journées qui sont  aussi  couplée avec  la 41e Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) ayant pour thème « Agir pour l’avenir : Améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie ». Au nombre des organisations agricoles présente   pour la réussite de ces journées, se  trouve  l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) qui ne veut pas rester  en marge. Et pour cause, « le caoutchouc de Côte d’Ivoire est l’un des plus recherchés par l’industrie internationale parce que la matière répond parfaitement aux exigences de production de l’ensemble des produits dans la spécialité́. Cependant, les prix proposés à nos braves producteurs laissent encore, hélas à désirer. Ce sera donc l’occasion, une fois de plus de porter leur voix afin d’attirer l’attention des puissants sur la nécessité́ de ne pas tuer la poule aux œufs d’or. Car sans producteurs il n’y a pas de caoutchouc. Et, sans caoutchouc il n’y a ni pneu pour les avions et les voitures, ni gants pour les hôpitaux, ni préservatifs pour sauver l’humanité́. » Avait  indiqué récemment  Eugène Kremien, président de l’APROMAC   qui a été créée le 13 octobre 1975 et  a pour vision de fédérer pour développer une filière performante, compétitive et durable au service de l’intérêt de tous les acteurs. Et la tenue de cette journée de l’agriculture dans cette partie de la Côte d’Ivoire où l’Hévéa est en train de prendre du terrain pour sa culture, est une opportunité à saisir pour valoriser davantage cette filière agricole auprès des populations pour sa culture et surtout, interpeller  les décideurs pour la prise en compte des préoccupations de ces producteurs.

Si le secteur de l’Hévéa s’active, les producteurs d’anacarde ne sont pas en reste. C’est le cas du groupement d’intérêt économique des acheteurs et producteurs d’anacarde du Zanzan ( Gie-Apaz) qui veut marquer d’une pierre blanche ces journées. « Notre participation à ces journées est une invite à prendre en compte l’anacarde désormais comme un pilier du développement de la Côte d’Ivoire. Surtout que la qualité et la quantité qu’offre notre district dans cette filière sont importantes, nous ferions en sorte que cela soit une réalité. C’est un engagement et nous irons jusqu’au bout pour l’atteinte de nos objectifs en vue d’une filière plus prospère. » A indiqué Ouattara Sotigui, président de cette structure qui a fait de la lutte contre le trafic de cette matière première un de ses combats. Appuyé en cela par le consortium des exportateurs ivoiriens dans la filière anacarde à travers le groupement d’intérêt économique des exportateurs professionnels des produits agricoles (Gie-Geppa) et la haute direction du conseil du coton et de l’anacarde. « Personne ne viendra développer la Côte d’Ivoire si ce n’est nous- mêmes à travers l’occupation des secteurs d’activité par les fils et filles de ce pays. Et c’est ce que nous avons compris et que nous faisons. Notre présence sera pour rassurer plus d’un que nous sommes plus que déterminés pour accompagner le ministère de l’agriculture dans l’atteinte de cet objectif. » S’est réjoui Timité Bema dit Prince,  membre du Gie- Geppa et président de la société Coopérative ‘’Anuado’’ plusieurs fois lauréat dans le secteur Agricole  avec sa jeune coopérative. L’apothéose de ces journées qui verra  la présence effective de Kobenan Kouassi Adjoumani,  ministre d’Etat, ministre de l’agriculture et du développement rural est prévu pour ce samedi 27 novembre 2021. Déjà à l’ouverture de ces journées par le  Docteur N’Guettia Yao René, directeur Général Adjoint du ministère de l’Agriculture et du développement rural représentant son ministre,  le bilan du secteur agricole 2020 a été présenté ainsi  et une table ronde autour de la thématique de la journée mondiale de l’alimentation a été organisée. Nous y reviendrons.

Dorcas  Bédiakon  Afriyé

Correspondante  régionale

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatorze + deux =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com