Bondoukou / JAAD 2021 : Kobenan Kouassi Adjoumani valorise le métier de saigneriez dans l’hévéaculture

0 560

S’il y a un stand d’exposition  qui a retenu l’attention de ses nombreux visiteurs à cette neuvième édition des journées de l’administration agricole délocalisée  (JAAD 2021) , c’est bien celui de l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC), l’Organisation Interprofessionnelle Agricole (OIA) de la filière hévéa avec le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani qui  a fait une démonstration de saignement d’un pied d’hévéa pour dire à tous ,  comme il aime le répéter, «  je suis d’abord fils de paysan , paysan ,  avant d’être ministre. »   

Et cela à la grande joie de du secrétaire général de cette faitière, Albert Koffi Konan qui a fait le déplacement avec une forte délégation de planteurs et d’usiniers qui ont marqué l’ensemble des activités de ce JAAD tant dans les stands d’expositions que dans le défilé. Il a expliqué au ministre et aux nombreux visiteurs que l’hévéa est un moyen de reforestation. « Cela reconstitue le couvert végétal et rend plus aisée la pratique de l’agriculture. Tel est le cas aujourd’hui de la zone de Dabou », révèle le secrétaire exécutif de l’APROMAC.

Ajoutant que le même constat est observé dans les régions du N’zi Comoé et de l’Iffou, autrefois considérées comme zones marginales où l’installation progressive de l’hévéa fait observer une nette amélioration du régime des pluies. Et cela bientôt le cas du district du Zanzan qui constitue une nouvelle zone de production. Comme moyen de sécurité alimentaire, la culture de l’hévéa, a indiqué  M. Konan, avec l’association des cultures vivrières, devient un important cadre de production de produits agricoles destinés à l’alimentation « si les mesures prescrites par l’APROMAC sont respectées ». Par ailleurs, il a indiqué que l’OIA conseille aux planteurs de veiller à toujours réserver des espaces sur l’ensemble de leurs terres pour produire des cultures vivrières afin de nourrir leurs familles et améliorer leurs revenus en vendant le surplus.

C’était au terme de la cérémonie de clôture de ces   JAAD 2021 ouvertes le jeudi 25 novembre 2021 à la mairie de Bondoukou par Dr. Yao N’Guetta, Directeur de cabinet adjoint du ministère d’Etat, ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MEMINADER), avec la visite des stands d’expositions des acteurs du monde agricoles. Une cérémonie de clôture riche en couleurs et en son qui a connu plusieurs phases dans son déroulé. Nous y reviendrons.

Dorcas  Bédiakon  Afriyé

Correspondante  régionale

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 × trois =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com