Bernard Pivot: «Les gens qui lisent sont moins cons que les autres»

0 1 065

«Les gens qui lisent sont moins cons que les autres, c’est une affaire entendue. Cela ne signifie pas que les lecteurs de littérature ne comptent pas d’imbéciles et qu’il n’y a pas de brillantes personnalités chez les non-lecteurs. Mais, en gros, ça s’entend, ça se voit, ça se renifle, les personnes qui lisent sont plus ouvertes, plus captivantes, mieux armées dans la vie que les personnes qui dédaignent les livres. C’est logique, après tout. Le lecteur développe son intelligence au contact des raisonnements, au frottement des idées, au heurt des chimères ou des apories. Il devient l’intime de héros de fiction dont il a suivi les aventures avec curiosité … »

 

Par  Jean-Christophe Buisson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

9 + 15 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com