ARTS MARTIAUX/ 8ème OPEN INTERNATIONAL DE TONG-IL MOO DO AU KENYA : Me Archille Koukougnon : Crack de Nairobi !

0 271

Dans le ciel kenyan de Nairobi, le drapeau national ivoirien s’est élevé au dessus des 10 autres pays grâce à son digne fils, Me Archille Koukougnon.

‘‘Il était une fois Me Archille Silva Gboléo Koukougnon, le digne fils de la Commune abidjanaise d’Abobo !’’. Tel peut être considéré le beau parcours de ce talentueux Taekwondo In. Plusieurs fois champion de Côte d’Ivoire et d’Afrique, ce talentueux Tireur est revenu sur le tapis après une décennie de break. «Je savais ce que je faisais en acceptant l’invitation de l’Association ivoirienne de Tong-Il Moo Do. Grâce à mes bonnes relations avec le Directeur Technique de ladite Association, Grand Master Kouamé Dieudonné, j’ai décidé de me remettre sur la scène internationale pour la Côte d’Ivoire et uniquement pour la paix retrouvée au sein de ma Nation», relativise celui qui a dompté tous ses adversaires pour s’emparer de la médaille d’Or lors du prestigieux Open international de cet Art Martial d’origine sud-coréenne, créé en 1979 par le Docteur Joon-ho Seuk.                                        Selon lui, Dieu l’a énormément aidé et son talent, soutenu par sa longue expérience des joutes sportives, lui ont assuré la 1ère place à ce 8ème rendez-vous mondial des meilleurs des meilleurs.                              «Le Tong-Il Moo Do signifie l’unification de tous les Arts Martiaux. Il comprend donc le Taekwondo, le Judo, le Muy Thai, le Karaté Do etc. J’avais un rôle de formateur auprès de ladite Association ivoirienne de Tong-Il Moo Do. Il s’est trouvé que l’athlète qui était sous ma coupe, n’était pas prêt au niveau de son passeport biométrique pour effectuer le voyage vers le Kenya. Dans l’urgence, il m’a été demandé de le remplacer et c’est comme ça que j’ai repris la tenue de combats. Voilà comment je me suis retrouvé au Kenya pour le 8ème Open international de ladite discipline sportive», a expliqué Me Archille Silva Koukougnon lors de nos échanges, tenues le Dimanche 27 Décembre dernier à Cocody.                                                  Fier d’avoir décroché la lune ( !) en terre kenyane de Nairobi (la capitale), le Taekwondo In ivoirien en est devenu le crack en Afrique. Et toute la grande Communauté mondiale de pratiquants de Tong-Il Moo Do, reconnaît en Me Archille Silva Koukougnon, un champion si digne et pétris de classe technique. Dans le Hall de la célèbre Académie Agha Khan de Nairobi, le représentant ivoirien dans la catégorie des ‘‘Pros’’, a été le plus fort et le plus séduisant.                                                                                  Par sa longue expérience tactique acquise au fil de ses nombreuses participations aux différents Champions d’Afrique des Nations de Taekwondo et autres Opens de catégories Niveau Supérieur, le Natif de la Commune abidjanaise d’Abobo, a survolé ses rivaux. Entré en lice dès les demi-finales, il a surclassé le Zambien par 08 à 03. En finale, son adversaire kenyan n’a pu lui résister au final (score de 10 à 02). Régulier dans sa grande quête de l’Or, Me Archille Silva Koukougnon a fini par mordre en pleines dents dans la plus belle des ‘‘breloques’’. Il est devenu le meilleur des meilleurs devant dix autres Nations venues d’Asie (Corée du Sud, Iles Philippines, Irak et Thaïlande) et d’Afrique (Kenya, Sénégal, Nigeria, Congo-Brazza et RD Congo). «Je dédie ma médaille d’Or à toute la Côte d’Ivoire dont les Autorités étatiques, avec à leur tête le Chef de l’Etat, SEM. Alassane Ouattara et son 1er Ministre SEM. Hamed Bakayoko, vont avoir la primeur de la contempler. Ensuite, ce sera au tour du Ministre des Sports M. Danho Paulin et son collègue de la Réconciliation Nationale M. Kouadio Konan Bertin. Ce sera ma manière de contribuer à la paix, tant retrouvée en Côte d’Ivoire», a-t-il conclu avec sobriété et fierté.

Jean-Cyr ADOPO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

11 − un =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com