Approvisionnement du cacao sans déforestation : Voici les assurances du groupe Nestlé d’ici 2025

0 892

Le Groupe Nestlé a participé du 9 au 20 mai 2022 à Abidjan à la 15ème Conférence des Parties (COP15) de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification et la Sècheresse (CNULC). Juste après cette multinationale agroalimentaire a présenté le 23 mai 2022 de nouveaux progrès réalisés dans le cadre de son engagement pour une chaîne d’approvisionnement du cacao sans déforestation d’ici 2025. Ces progrès se traduisent selon sa direction par  sa détermination  à acheter 100% de son cacao de manière durable. « Nous continuerons à travailler avec les gouvernements et les autres parties prenantes  pour aider à protéger, restaurer les réserves forestières et améliorer la qualité de vie des communautés », a indiqué Thomas CASO, Directeur Général de Nestlé Côte d’Ivoire. En effet  au cours des dernières années, cette entreprise  a déployé des efforts considérables pour intensifier ses actions afin d’aider à mettre fin à la déforestation et à restaurer les forêts. Il s’agit entre autres de la restauration de plus de 400 hectares de forêts dans la réserve forestière du Cavally – l’une des plus grandes forêts classées de Côte d’Ivoire – et dans les forêts de Beki et Toa Zèo. Nestlé met en œuvre des projets de conservation des forêts dans ces trois zones afin de protéger les habitats naturels des animaux, tels que les éléphants, et de soutenir les communautés voisines. Puis la cartographie de plus de 104 000 exploitations et l’extension du Plan Cacao de Nestlé en passant de 110 000 à 127 000 producteurs en Côte d’Ivoire (et également au Ghana), la distribution de plus de 2,2 millions d’arbres fruitiers et forestiers, locaux aux producteurs pour stimuler l’agroforesterie et l’agriculture, régénératrice et la sensibilisation de 5 000 producteurs et leurs familles sur l’importance de la préservation des forêts. En outre Nestlé s’appuie également sur la technologie pour faire face aux risques de déforestation dans la chaîne d’approvisionnement du cacao. En Côte d’Ivoire, la société utilise le service de surveillance par satellite, Starling, pour suivre les changements du couvert forestier dans la réserve de la forêt du Cavally.

Dans cette dynamique d’actions à grande échelle pour protéger l’environnement, Nestlé a lancé, au début de cette année en Côte d’Ivoire, un programme innovant qui récompense les producteurs pour la quantité et la qualité des fèves de cacao qu’ils produisent et leurs contributions positives envers l’environnement et les communautés locales. Grâce à son programme d’accélération des revenus, les producteurs recevront des incitations financières pour effectuer des activités agroforestières telles que la plantation d’arbres d’ombrage afin d’accroître la résilience climatique. Travailler à l’amélioration des revenus des producteurs a donc le potentiel d’aider à réduire la pression sur les forêts. « Améliorer le revenu des producteurs, c’est traiter la cause profonde des maux. Car tant que le paysan n’aura pas de ressources suffisantes pour assurer ses besoins, il sera difficile d’éradiquer les autres maux (travail des enfants, déforestation) qui sont les conséquences directes de ceux-ci. C’est pourquoi le gouvernement salue et encourage cette action », a déclaré le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, lors du lancement du programme en janvier dernier. Ces initiatives correspondent à l’ambition qu’a Nestlé d’atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Renaud D

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

deux × deux =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com