Agboville (Côte d’Ivoire): Des communautés étrangères et locales au bord de l’affrontement

0 858

Que se passe-t-il à Agboville (sud-est du pays)? Selon les dires de sa majesté N’DORI (président du directoire des chefs et rois de Côte d’Ivoire), depuis les forêts classées de Guiglo (ouest de la Côte d’Ivoire), des Burkinabè vendraient des parcelles dans les forêts classées d’Agboville et Adzopé à douze 12 millions de FCfa . Présentement il y aurait plus de quatre mille (4000) Burkinabé installés frauduleusement dans ces forêts, dont  trois  cents ( 300)  seraient armés de kalachnikovs . Lorsque le trafic a été découvert par les populations,  les jeunes d’ethnies Abbey et krobou sont allés voir le chef N’DORI pour lui dire si jusqu’à la fin du mois de Juin, ces “envahisseurs” sont encore dans leurs forêts , ils vont les déloger par la force .

À son tour, le chef serait allé voir le chef de cabinet du ministre des Eaux et Forêts. Selon ce dernier, les responsables gouvernementaux  seraient au courant. Et que compte tenu du fait que ces burkinabé sont armés , ils envisageraient former une brigade spéciale pour s’occuper d’eux. Pendant ce temps, le nombre des “infiltrés” croit et les forêts sont exploitées à grande échelle. <<Si l’État qui est le garant de nos biens et patrimoines ferme les yeux sur ces actions criminelles, nous serons obligés de nous défendre nous mêmes. Et si rien n’est fait avant la fin du mois de juin, nous allons malheureusement assister à un conflit communautaire >> préviennent les authoctones Abbey et Krobou.

J.K

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

10 − 10 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com