Adjamé Bingerville/ suite à certaines publications de medias: la chefferie fait des précisions

0 356

 

Dans un communiqué dont nous avons reçue copie, la chefferie d’AKWÊ Djèmin (Adjamé Bingerville) fait des précisions suite à la publication d’informations qu’elle juge erronnées par certains médias. Ici, in extenso, le communiqué de la chefferie

 

« Contrairement au message diffusé à la télévision et dans la presse, le sieur Awaka Agbo Gislain Alfred n’est pas le chef du village désigné par les Tchagba ni reconnu par la communauté villageoise d’AKWÊ Djèmin (Adjamé Bingerville) selon les exigences de nos US et Coutumes en vigueur.

Par conséquent, il ne saurait représenter le village ni agir en son nom. Pour plus d’informations, nous rappelons à tous nos partenaires que la permanence de la Chefferie sise au CAPIAD est toujours assurée. Veuillez pour toutes les informations relatives à vos intérêts liés au village la contacter. La communauté villageoise d’AKWÊ Djèmin (Adjamé Bingerville) le doyen du village et le doyen de la génération Tchagba. À Monsieur le Commissaire du Gouvernement. Nous nous permettons monsieur le Commissaire du gouvernement de vous saisir, afin de vous faire part de la présence inexpliquée de détachements des forces de l’ordre dans notre village Akwê Djèmin (Adjamé Bingerville).

En effet, le village conteste l’arrêté préfectoral donné à une tierce personne en lieu et place de son choix en la personne de M. MOBIO ABOUSSOU GUY GEORGES.

un recours en annulation de cet arrêté a été formulé.

Notre recours est d’autant plus recevable que M. le Préfet a feint d’ignorer le choix clairement signifié par la communauté villageoise au Sous-préfet de Bingerville, lors de la consultation populaire en octroyant un arrêté préfectoral à une autre personne qui n’a jamais été choisie par sa génération, encore moins nominé par sa catégorie, comme l’exige nos US & COUTUMES.

Nous ne comprenons donc pas que dans l’attente du retour de notre recours, notre village soit assiégé par de nombreux véhicules de troupes de Police et de Gendarmerie.

Cette présence qui crée un climat délétère dans le village ne rassure pas nos parents.

Nous vous prions par conséquent de bien vouloir vous pencher sur ce sujet afin de recréer un climat paisible à Akwê Djèmin (Adjamé Bingerville).

Nous sommes par ailleurs disposés à vous fournir plus d’informations. Merci pour votre bonne compréhension et collaboration monsieur le Commissaire »

                                La chefferie d’AKWÊ Djèmin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-sept + 17 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com