Horizontal custom

29 ans après son décès : La Côte d’Ivoire se souvient de son premier président, Félix Houphouët-Boigny

0 770

7 décembre 1993- 7 décembre 2022 ! Voilà 29 ans que le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne,  Félix Houphouët-Boigny s’en est allé. 29 ans après son décès la Côte d’Ivoire se souvient de   celui dont l’évocation de son nom est synonyme de paix, « la seconde religion du pays », comme le disait lui-même. Félix Houphouët -BOIGNY, l’apôtre de la paix et du dialogue. C’est ce qui est enseigné aux jeunes générations.

Horizontal custom

La date anniversaire de son décès   se passe dans un contexte politique contrasté avec la récurrente question de ce qu’est advenu de son héritage politique.

En tout cas,  tous ceux qui se réclament de la philosophie de paix et de dialogue du Père Fondateur de la Côte d’Ivoire sont divisés continuellement au cours des enjeux politiques.

Il y a d’un côté, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI- Rda, ex parti unique, fondé par Félix Houphouët-Boigny et présidé actuellement par Henri Konan Bédié)  et de l’autre le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP-actuel parti au pouvoir , dirigé par Alassane Ouattara ). Ces deux groupements politiques se sont alliés, associés, avant d’être désunis.  Depuis la mort de Félix Houphouët Boigny, ses héritiers- Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, notamment-  n’ont eu de cesse de se détester, de s’aimer, de s’embrasser sur la scène politique ivoirienne.

« A un moment donné, l’on est en droit de se demander si l’idéal Houphouuétistes n’a pas laissé la place à la promotion des intérêts et ambitions politiques des uns et des autres. Si tel est le cas, je peux affirmer que J’ai honte », commente Joël N’Guessan,  cadre du parti au pouvoir,

« J’ai honte quand les dignes héritiers de Félix Houphouët-Boigny ne sont pas capables de s’entendre pour organiser ensemble sur les mêmes lieux, Mosquées et Eglises, l’anniversaire de celui dont ils prétendent être les héritiers. Le PDCI d’un côté, le RHDP de l’autre », dit-il dans une contribution dont nous avons reçue copie.

Il s’interroge d’ailleurs sur le contenu des messages qui sont dits en la mémoire de cet illustre homme politique.  Surtout au cours des homélies en présence d’Houphouétistes qui ne sont pas capables de s’entendre sur l’essentiel : la paix, le dialogue qui sont des préalables à une véritable réconciliation des cœurs et des esprits, surtout le jour anniversaire de Félix Houphouët-Boigny.

Joël N’Guessan   dit accepter « difficilement ce bicéphalisme injustifié le jour anniversaire du décès de notre Père » et exhorte tous  ceux qui se réclament de la philosophie de Félix Houphouët-Boigny à  se « mettre ensemble pour continuer son œuvre ».

 

Pour ce 29ème anniversaire de la mort du premier président de la République de Côte d’Ivoire, il est annoncé des séances de prières dans les différents lieux religieux surtout.

Félix Houphouët-Boigny, homme d’État ivoirien, est né le 18 octobre 1905 à N’Gokro (village ayant précédé Yamoussoukro) selon la biographie officielle et mort le 7 décembre 1993 à Yamoussoukro. Il a présidé aux destinées de la Côte d’Ivoire de 1960, année de l’indépendance- à décembre 1993, année de sa mort.

Après sa mort, la Côte d’Ivoire a connu une rébellion armée et une crise post-électorale violente en 2010-2011 ; lesquelles ont fortement endeuillé le pays et fragilisé le tissu social de ce pays, « pré-carré français », jadis considéré comme « un havre de paix ».

 

T.N

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatre × 1 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com