Horizontal custom

๐—ฃ๐—ข๐—ฆ๐—œ๐—ง๐—œ๐—ขN ๐——๐—จ ๐—ฃ๐—ฅ๐—˜๐—ฆ๐—œ๐——๐—˜๐—ก๐—ง ๐——๐—˜ ๐—Ÿโ€™๐—”๐—˜๐—–๐—œ ๐—ฆ๐—จ๐—ฅ ๐—Ÿ๐—”๐—ฆ๐—ข๐—ฅ๐—ง๐—œ๐—˜ ๐——๐—˜ ๐—ง๐—œ๐—•๐—จ๐—ฅ๐—–๐—˜ ๐—ž๐—ข๐—™๐—™๐—œ ๐—Ÿ๐—ข๐—ฅ๐—ฆ ๐——๐—˜ ๐—Ÿ๐—” ๐—ฅ๐—˜๐— ๐—œ๐—ฆ๐—˜ ๐——๐—จ ๐—š๐—ฅ๐—”๐—ก๐—— ๐—ฃ๐—ฅ๐—œ๐—ซ ๐—•๐—˜๐—ฅ๐—ก๐—”๐—ฅ๐—— ๐——๐—”๐——๐—œ๐—˜

0 958

ร€ la clรดture de la 12รจ รฉdition du SILA, lโ€™รฉcrivain ivoirien Tiburce Koffi a fait une sortie qui se dรฉcline en deux pointsย : Il a fustigรฉ le fait que le fil conducteur de la cรฉrรฉmonie nโ€™a pas prรฉvu la prise de parole du Laurรฉat du Grand Prix National Bernard Dadiรฉ quโ€™il est. Ilย ย a refusรฉ de prendre la somme dโ€™un million de nos francs rattachรฉe au Grand Prix National Bernard Dadiรฉ qui serait, selon lui, dรฉrisoire au regard du nom prestigieux que porte le prix.

 

Horizontal custom

Ayant suivi attentivement le dรฉbat qui sโ€™en est ensuivi sur les rรฉseaux sociaux, et รฉcoutรฉ Tiburce Koffi sur deux chaรฎnes de tรฉlรฉvision, รฉchangรฉ avec le Commissaire du SILA, le Maรฎtre de cรฉrรฉmonie et le Laurรฉat lui-mรชme, je voudrais donner humblement ma position en tant que Prรฉsident de l’Association des ร‰crivains de Cรดte d’Ivoire (AECI).

 

Le dรฉbat impulsรฉ par Tiburce Koffi soulรจve deux problรจmes essentielsย :ย ๐™ก๐™– ๐™ซ๐™–๐™ก๐™š๐™ช๐™ง ๐™ฃ๐™ช๐™ข๐™š๐™ง๐™–๐™ž๐™ง๐™š ๐™™โ€™๐™ช๐™ฃ ๐™ฅ๐™ง๐™ž๐™ญ ๐™ก๐™ž๐™ฉ๐™ฉ๐™š๐™ง๐™–๐™ž๐™ง๐™š ๐™š๐™ฉ ๐™ก๐™– ๐™ฅ๐™ก๐™–๐™˜๐™š ๐™™๐™š ๐™กโ€™รฉ๐™˜๐™ง๐™ž๐™ซ๐™–๐™ž๐™ฃ ๐™™๐™–๐™ฃ๐™จ ๐™ฃ๐™ค๐™ฉ๐™ง๐™š ๐™ฅ๐™–๐™ฎ๐™จ. Malheureusement, lโ€™on a tendance ร  passer sous silence le second problรจme qui est pourtant fondamental.

 

๐™๐™‰ ๐™๐˜ผ๐™‹๐™‹๐™€๐™‡ ๐™‹๐™Š๐™๐™ ๐˜พ๐™Š๐™ˆ๐™ˆ๐™€๐™‰๐˜พ๐™€๐™

 

Le Grand Prix National Bernard Dadiรฉ et le Prix Bernard Dadiรฉ du jeune รฉcrivain qui portent le nom du pรจre des lettres ivoiriennes, ont รฉtรฉ instituรฉs par Monsieur Maurice Bandaman, Ministre de la Culture et de la Francophonie (ร  cette รฉpoque), dans le cadre de la cรฉlรฉbration du centenaire du plus illustre des รฉcrivains ivoiriens. Cโ€™est dans la mรชme perspective que le palais de la culture a รฉtรฉ baptisรฉ ยซย Palais de la Culture Bernard Dadiรฉย ยป.

 

La tutelle, dรจs la crรฉation de ces deux Prix Bernard Dadiรฉ, a dรฉsignรฉ lโ€™Association Akwaba Culture pour les piloter, ayantย ย en charge de recevoir les livres, constituer le jury qui a pour mission dโ€™รฉlire les laurรฉats. Ces Prix sont proclamรฉs et dรฉcernรฉs lors du SILA.

 

Avant Tiburce Koffi, le Grand Prix National Bernard Dadiรฉ (pour ne citer que le plus prestigieux) a รฉtรฉ attribuรฉ ร  des รฉcrivains comme Charles Nokan, Serge Bilรฉ et Armand Gauz. Ceux-ci ont reรงu le trophรฉe et lโ€™enveloppe financiรจre dโ€™un million de francs CFA qui accompagne le prix depuis sa crรฉation.

 

๐™‡๐˜ผ ๐™‘๐˜ผ๐™‡๐™€๐™๐™ ๐™‰๐™๐™ˆ๐™€๐™๐˜ผ๐™„๐™๐™€ ๐˜ฟ๐™ ๐™‹๐™๐™„๐™“

 

Tiburce Koffi soutient quโ€™un รฉcrivain, Laurรฉat dโ€™un prix littรฉraire qui porte un nom aussi prestigieux que celui de Bernard Dadiรฉ, mรฉrite une dotation financiรจre รฉgale ร  celle dโ€™une Miss, ou mรชme plus.

 

๐™ˆ๐™ค๐™ฃย ๐™˜๐™ค๐™ข๐™ข๐™š๐™ฃ๐™ฉ๐™–๐™ž๐™ง๐™šย :

 

Un รฉcrivain, Laurรฉat dโ€™un prix littรฉraire, mรชme le plus prestigieux, en termes de gain financier, de faรงon gรฉnรฉrale, mรชme en Occident, nโ€™est pas mieux logรฉ quโ€™une jeune fille รฉlue Miss Beautรฉ, quโ€™un champion de football, de tennisโ€ฆ

 

Un รฉcrivain appartient ร  un domaine รฉlitiste, sรฉlectifย ย oรน son talent n’est cรฉlรฉbrรฉ que par un cercle d’initiรฉs. Le Prix, sous forme d’un trophรฉe, d’un objet d’art ou d’un parchemin, est le symbole de la reconnaissance de son mรฉrite. Son prestige nโ€™est pas liรฉ ร  lโ€™enveloppe financiรจre qui lโ€™accompagne mais ร  la qualitรฉ de lโ€™organe qui lโ€™organise, ร  la qualitรฉ du jury, ร  la campagne de mรฉdiatisation qui lโ€™encadre. Il peut avoir une lรฉgitime protestation quand ce montant est rรฉduit sans explication ou nโ€™est pas remis au Laurรฉat comme promis.

 

Bernard Dadiรฉ connu pour รชtre un homme discret, sโ€™il vivait encore, ne se serait pas senti honorรฉ par le refus de lโ€™enveloppe financiรจre liรฉe au Prix qui porte son nom. La vรฉritรฉ, cโ€™est que ces deux prix qui portent le nom du plus prestigieux รฉcrivain de lโ€™histoire de notre pays constituent, didactiquement, un puissant symbole pour la littรฉrature ivoirienne. Et Lโ€™impact mรฉlioratif des mentalitรฉs sโ€™en trouverait certainement confortรฉ.

 

Tiburce Koffi enย comparant ce que gagne financiรจrement le Laurรฉat dโ€™un prix littรฉraire ร  la Laurรฉate dโ€™un concours de miss beautรฉ, a manquรฉ, ร  mon humble avis, de dรฉlicatesse et dโ€™inspiration.

 

๐˜ฟ๐™€ ๐™‡๐˜ผ ๐™‹๐™‡๐˜ผ๐˜พ๐™€ ๐˜ฟ๐™€ ๐™‡โ€™๐™€๐˜พ๐™๐™„๐™‘๐˜ผ๐™„๐™‰ ๐™„๐™‘๐™Š๐™„๐™๐™„๐™€๐™‰

 

Tiburce Koffi, ร  la cรฉrรฉmonie de clรดture du SILA, a demandรฉ et obtenu la parole au moment oรน le maรฎtre de cรฉans avait annoncรฉ la fin de la cรฉrรฉmonie et que le public sโ€™รฉtait levรฉ, prรชt ร  sortir de la salle. Le fil conducteur de la cรฉrรฉmonie n’a pas prรฉvu le discours du Laurรฉat du prix. En ignorant le Laurรฉat, les organisateurs, dans l’entendement du plaignant, lui ont manifestรฉ du mรฉpris et, au-delร  de sa personne, ร  tous les รฉcrivains, et, notamment, ร  la mรฉmoire de Bernard Dadiรฉ.

 

๐™ˆ๐™ค๐™ฃย ๐™˜๐™ค๐™ข๐™ข๐™š๐™ฃ๐™ฉ๐™–๐™ž๐™ง๐™šย :

 

Il y a ร  reconnaรฎtre que ce manquement au passif du commissariat du SILA, est inacceptable car le mot du Laurรฉat du prix, est, de principe, le point d’orgue de la rencontre. Par consรฉquent, Tiburce Koffi a eu raison de sโ€™en plaindre. Mรชme si le SILA a rรฉcompensรฉ quatre Laurรฉats de prix littรฉraires (ce que Tiburce Koffi ne savait certainement pas), leur prise de parole, ne serait-ce que par leur porte-parole, devrait รชtre prรฉvue lors de la cรฉrรฉmonie de clรดture du salon. En effet, ce sont eux les ยซย vedettesย ยป du jour, tout comme Camara Nangala lโ€™รฉcrivain ร  lโ€™honneur, cette annรฉe.

 

Lors de la cรฉrรฉmonie de remise de certains prix comme le Prix Nobel et le Prix Goncourt, le discours du Laurรฉat, est attendu et rรฉclamรฉ.

 

Je rappelle au passage qu’un incident de ce genre sโ€™est produit lors de la remise des Prix d’excellence du Prรฉsident de la Rรฉpublique dans le secteur de la culture, dont je suis lโ€™un des Laurรฉats, le samedi 31 mai 2022 ร  la bibliothรจque nationale. Juste aprรจs le discours de la Ministre Franรงoise REMARCK et la remise des prix, suivie de la sรฉance des prises de vue, le maรฎtre de cรฉrรฉmonie a annoncรฉ la fin de la cรฉrรฉmonie et invitรฉ le public ร  se diriger vers le lieu prรฉvu pour le cocktail. Il a fallu que nous, les Laurรฉats, et une partie du public, protestions pour qu’il revienne sur ses propos et donne la parole ร  ANZATA Ouattara, seule femme parmi les Laurรฉats, que nous avons auparavant dรฉsignรฉe pour parler en notre nom.

 

๐˜ผ๐™ช๐™ฉ๐™ง๐™š๐™จย ๐™˜๐™ค๐™ข๐™ข๐™š๐™ฃ๐™ฉ๐™–๐™ž๐™ง๐™š๐™จย :

 

Lโ€™allusion au concours Miss faite par Tiburce Koffi serait plus pertinente si elle avait รฉtรฉ argumentรฉe autrement. Par exemple, la Miss ne reรงoit pas seulement de l’argent, une maison ou une voiture. Elle est reรงue par le Ministre de la Culture, la Premiรจre Dame et, souvent, par le Prรฉsident de la Rรฉpublique. Elle occupe la Une des journauxย ; elle est programmรฉe pour passer sur toutes les chaรฎnes de tรฉlรฉย ; elle est invitรฉe ร  tous les grands รฉvรจnements du pays.

Pourquoi lโ€™รฉcrivain ne peut-il pas, lui aussi, avoir droit ร  cette effervescenceย nationale ?

ร€ dรฉfaut de recevoir une somme importante d’argent, le Laurรฉat d’un prix littรฉraire, surtout, international, comme dโ€™ailleurs les Laurรฉats du prix du meilleur inventeur, de Miss littรฉrature, de Miss mathรฉmatiques… devraient bรฉnรฉficier de suffisamment d’รฉgards afin que la jeunesse les prenne comme des modรจlesย ; ce qu’ils sont effectivement.

 

Armand Gauz a reรงu de nombreux prix littรฉraires dont le Grand Prix Littรฉraire d’Afrique Noire d’expression franรงaise. Combien de fois a-t-il รฉtรฉ reรงu par les autoritรฉs de ce pays ? Combien de personnes et de camรฉras รฉtaient ร  lโ€™aรฉroport pour lโ€™accueillir lorsquโ€™il rentrait au bercailย ?

 

Si Tiburce Koffi, contrairement aux anciens rรฉcipiendaires du Grand Prix National Bernard Dadiรฉ, a fait la Une des journaux ces derniers jours, c’est parce les quotidiens et les chaรฎnes de tรฉlรฉvision ont trouvรฉ, dans cet esclandre, une occasion pour faire de l’audience. Les รฉchanges sur le sujet ou les articles ont ร  peine parlรฉ du livre ou primรฉ.

 

Il faut le relever honnรชtementย : les ยซย flรจchesย ยป de TK ร  l’รฉgard du concours Miss n’ont rien ร  voir avec ses organisateurs, encore moins, avec notre Miss monde Olivia Yacรฉ, qui n’est pas seulement belle, mais aussi intelligente. Elle contribue, ร  sa maniรจre, au rayonnement de notre pays ร  lโ€™extรฉrieur. Ces flรจches donc visent plutรดt le systรจme des valeurs de la sociรฉtรฉ ivoirienne. La rรฉaction de Tiburce Koffi est un ras-le-bol. Il a dit haut ce que les รฉcrivains et intellectuels ivoiriens pensent bas. Il l’a dit avec toute la passion qu’on lui connaรฎt.

 

๐™‹๐™ค๐™ช๐™ง ๐™ฃ๐™ค๐™ช๐™จ ๐™งรฉ๐™จ๐™ช๐™ข๐™š๐™ง

 

1) Tiburce Koffi, en refusant lโ€™enveloppe rattachรฉe au Prix Barnard Dadiรฉ, a voulu marquer les consciences, ร  dessein dโ€™attirer lโ€™attention de tous sur la place de lโ€™รฉcrivain et de la pensรฉe dans notre pays. Malheureusement, ce refus a eu lโ€™inconvรฉnient de discrรฉditer le prix Bernard Dadiรฉ et a, certainement, jetรฉ le froid sur le Salon dont le succรจs a รฉtรฉ saluรฉ ร  lโ€™unanimitรฉ.

 

2) Le Commissariat du SILA, en ne prรฉvoyant pas la prise de parole des laurรฉats des Prix Littรฉraires proclamรฉs au Salon Cรดte d’Ivoire ou leur porte-parole, et en ne les mettant pas suffisamment en lumiรจre dโ€™une faรงon ou dโ€™une autre, a incontestablement posรฉ un acte frustrant quโ€™on pourrait ressentir mรฉprisant.

 

๐™๐™€๐˜พ๐™Š๐™ˆ๐™ˆ๐˜ผ๐™‰๐˜ฟ๐˜ผ๐™๐™„๐™Š๐™‰๐™Ž

1) Lโ€™intervention des laurรฉats des Prix Littรฉraires ou de leur porte-parole au SILA, doit รชtre formalisรฉe, ritualisรฉe et mรฉdiatisรฉe.

2) La Cรดte dโ€™Ivoire doit, par ses dรฉcideurs, accorder plus d’รฉgards aux รฉcrivains, surtout lorsquโ€™ils sont primรฉs, en les mettant en lumiรจre afin quโ€™ils servent de modรจles pour la jeunesse.

 

3) Le Ministรจre de la Culture, sous-couvert du Gouvernement ivoirien doit doter l’AECI dโ€™un siรจge. La maison des รฉcrivains est un symbole fort dans un pays qui se veut pays de culture.

 

J’adresse mes encouragements au Commissariat du SILA dont je suis l’ambassadeur et ร  lโ€™ASSEDI dont l’AECI est le partenaire.

 

Jโ€™exhorte Tiburce Koffi ร  faire un pas de grandeur envers le Commissariat du SILA, lโ€™ASSEDI et le Ministรจre de la Culture et de la Francophonie, en vue dโ€™aplanir les incomprรฉhensions et, pourquoi pas, leur faire des propositions dans le sens de lโ€™amรฉlioration de lโ€™existant.

 

๐™‹๐™ค๐™ช๐™ง ๐™›๐™ž๐™ฃ๐™ž๐™งย :

 

Je nous invite ร  lire et ร  mรฉditer ces mots de Tiburce Koffiย : ยซย Lโ€™artiste nโ€™est pas un รชtre sage, cela est connuย ; mais il nโ€™est pas ignorant (et ne doit pas lโ€™รชtre) des voies et voix de la sagesse, encore moins, de la loi prescrite. Cโ€™est pourquoi, il est juste et bon que, de temps en temps, le gendarme lโ€™interpelle, pour le ramener ร  son identitรฉ premiรจre (il est un citoyen) et lui rappeler sa vocation essentielleย : procurer plaisir et paix ร  la sociรฉtรฉ. Gare donc aux petits voyous et farceurs qui, sous prรฉtexte dโ€™รชtre des artistes, sโ€™amuseraient ร  enfreindre les codes de bonne conduite socialeย ยป (In Dans la nef de lโ€™art, ร‰ditions Eburnie, essai, P 43)

 

Et maintenant, pour paraphraser lโ€™apรดtre Paul (Galates 3ย :28), il n’y a plus ni รฉcrivain, ni รฉditeur, ni libraire, ni lecteur, mais des soldats du livre, tous engagรฉs ร  faire de notre pays, un pays de la pensรฉe, un pays du livre.

 

Je vous remercie !

 

*****

๐— ๐—ฎ๐—ฐ๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐—˜๐—ง๐—ง๐—ฌ

๐—ฃ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€๐—ถ๐—ฑ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—”๐—˜๐—–๐—œ

 

 

 

 

____________________________

Macaire ETTY

  • Prรฉsident de l’Association desย ร‰crivainsย de Cรดte d’Ivoire
  • Grand Prix des Associations Littรฉraires 2017, Catรฉgorie Belles Lettres
  • Grand Prix de Poรฉsie africaine d’expression franรงaise 2019
  • Finaliste du Grand Prix Ivoire 2019
  • ย (225) 07001689 / (225) 40674260
  • www.facebook.com/ettymacaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiรฉe.

dix-sept − 8 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com